"Quand la rivière chante, les pierres qu'elle apporte" fait allusion à l'idée que si vous entendez une rumeur, il doit y avoir une part de vérité derrière elle. Même si les histoires violentes du colonialisme et de l'oppression systématique ont été omises et cachées, leurs preuves restent indéniablement dans notre peau et nos traits. Les peaux brunes sont alors des terrains régénérants dans lesquels leurs courbes, crevasses, pigments et textures, sont les repères qui attestent des processus cachés d'adaptation et de transgression qui les ont forgées.

 

Sous le dialogue du corps et/en tant que paysage, ce travail réfléchit également aux violations des droits de l'homme dans lesquelles des individus déjà maltraités sont davantage réduits au silence en faisant en sorte que leurs corps soient jetés dans le paysage. Comme dans le cas des fosses communes des enfants autochtones au Canada ou des corps de manifestants disparus retrouvés flottant dans les rivières de Colombie. Le paysage ne les a pas cachés, ils ont refait surface, et avec cela notre répudiation pour ces actes.

 

Avec cette installation, nous voulons aider spécifiquement les victimes du conflit armé en Colombie en collectant des fonds pour l'ONG de transformation sociale Temblores. En faisant un don, vous contribuez à financer une équipe d'avocats pour aider les communautés sous-représentées et vulnérables à dénoncer les abus qu'elles et leurs familles ont subis et à recevoir des réparations.


 

https://vaki.co/en/vaki/rcJ8xVA2yecBcPKKabkW?skip=true#summary

Temblores fournit une assistance juridique aux victimes d'injustices dans le conflit armé en Colombie. Ils facilitent également les signalements d'abus et de disparitions, en particulier pour les communautés marginalisées qui ne comptent pas sur une représentation légale.

www.temblores.org